close

Joignez-vous à Never Apart

close

anabasine: interagir avec les rythmes de l’esprit par la musique

Écrit par

Leticia Trandafir
avril 18th, 2018

Catégories



L’artiste américain et montréalais d’adoption Danji Buck-Moore compte plus d’une corde à son arc. Il s’implique depuis longtemps dans l’univers musical par l’entremise de son trio psycho-pop Slight et dans le monde de la musique électronique dance en tant que DJ, producteur et organisateur communautaire qui évolue sous le pseudonyme anabasine.

Avec plus de dix ans d’expérience et de formation en musique classique, piano jazz et orgue, cet étudiant de musique à l’université McGill s’est rapidement vu ajouter des synthétiseurs à ses créations au sein de Slight.

Cette exploration lui a d’abord fait connaître la musique drone et par la suite la musique dance, en plus de lui faire découvrir les dessous créatifs et techniques de la production musicale. C’est son profond engagement pour la facette communautaire de ces deux scènes qui a motivé son implication dans la création de deux piliers de la scène musicale underground montréalaise : le loft et espace de spectacle the plant et le collectif rave Lagom.

Nous lui avons parlé en prévision de sa prestation dans le cadre de Practice, la série de méditation sonore de Never Apart, afin de découvrir les parallèles qu’il établit entre la musique drone et la musique dance.

Comment vous êtes-vous mis au drone et comment le drone se rattache-t-il à votre pratique du dance?

J’ai réalisé mes premiers sets de drone alors que je faisais partie d’un petit groupe qui avait lancé une série d’événements intitulée les Sleepover Drone Shows ayant lieu à the plant, l’espace loft que j’ai aidé à fonder. Le premier a eu lieu au printemps 2012 — c’était un spectacle intime et expérimental; la plupart d’entre nous qui avions contribué à l’organisation ont également joué des sets. Je n’écoutais pas encore vraiment de musique dance à cette époque. Je me suis intéressé au techno et à différents styles de dance peu de temps après. Mon processus de travail et mes configurations d’équipement lorsque je produis et je joue des sets en direct qui sont plus axés sur le dance proviennent directement des chaînes d’effets et des configurations de synthés que j’avais commencé à utiliser pour mes sets de drones (avec quelques modifications, comme un MPC en plus).

Vous aviez l’habitude d’utiliser le nom A Picturesque Venus Transit pour vos musiques drone et ambient et anabasine pour vos productions de musique dance et le DJing. Qu’est-ce qui vous a poussé cette fois à utiliser anabasine pour le drone?

La tradition voulait que nous donnions des noms à nos projets des Sleepover Drone Shows et beaucoup de ces noms étaient empruntés à des phénomènes astronomiques puisés de l’incroyable apod.nasa.gov site. Avec le temps, j’ai ajouté à ces sets un élément plus performatif, comme porter des lunettes de soudure et jouer l’accordéon. L’ambiance est née des profondeurs nocturnes, lorsque je jouais des longs solos dans une nuit obscure devant un auditoire de personnes endormiesVoilà le cadre de A Picturesque Venus Transit, cette merveille céleste. Depuis quelque temps, je crée d’autres sons qui sont plus orientés vers le ambient et le drone, mais qui ne semblent pas vraiment reliés au projet APVT. Pour ce set, j’utilise sensiblement le même équipement que j’utilise pour mes sets dance en direct en tant qu’anabasine, alors j’utilise ce nom. APVT sera à nouveau de la partie lorsque l’occasion se présentera.

Qu’est-ce qu’organiser et jouer à Sleepover Drones vous a fait comprendre de la musique drone et de ses effets sur les esprits et les humeurs?  

Imaginez-vous s’occuper de l’organisation complète d’un spectacle comptant une gamme d’interprètes qui changent toutes les trente minutes, de s’occuper également de toutes les exigences techniques nécessaires au bon fonctionnement de leurs setset ce, sans déranger une salle pleine de gens assoupis! Nous avons appris un tas de trucs pratiques et nous les avons regroupés dans un document que nous partageons avec les artistes pour ne pas avoir à expliquer constamment les mêmes choses. Du genre, éviter les beats et les bruits soudains fortscar les gens dorment vraiment, etc. Le document a éventuellement été partagé avec d’autres organisateurs (des événements inspirés des Sleepover Drones ont eu lieu au Colorado, à Détroit, Berlin, New York et Londres!). Merci à tous ceux qui ont contribué aux débuts du drone et qui continuent à le faire — vous savez qui vous êtes et connaissez l’impact que vous avez! <3

D’un point de vue musical, j’ai réalisé après mes premier sets qu’il était important pour moi d’essayer de ne pas m’arrêter à simplement créer de jolis moments ambient drone et que je souhaitais y trouver un semblant de structure mélodique et harmonique. J’ai donc commencé à emprunter des accords de chansons que j’aimais et à étiiiiiirer le rythme harmonique d’une chanson pop pendant trente ou quarante minutes. Je me souviens l’avoir fait avec une chanson du groupe My Bloody Valentine provenant de leur album MBV et le résultat était très satisfaisant. Je l’ai également fait avec une piste des Beach BoysJ’ai découvert une structure sous-jacente solide sur laquelle je pouvais improviser et extrapoler comme je le souhaitais. Depuis un moment, je me plais à joueur plus de notes, à laisser des ondes mélodiques interagir avec du drone plus statique.

Quels sont certains des parallèles entre la musique drone et la musique dance que vous explorez dans votre set?

Je m’intéresse aux états d’esprit avec lesquels j’approche ces expériences d’écoute. Je crois que je m’efforce beaucoup plus d’écouter avec mon corps entier lorsque je suis dans un spectacle de dance ou de drone que lorsque j’écoute de la musique pop. J’écoute beaucoup plus attentivement la musique lorsque je suis concentré à danser sur une musique que j’adore. Je trouve que le sentiment de concentration sur une piste de danse et celui d’évasion provoqué par la musique drone sont très semblables. Tous deux représentent d’importants environnements d’écoute qui nous permettent de transcender un peu (ou beaucoup!) notre corps.

 

Vous mentionnez la notion de mind-rhythm ou «rythme de l’esprit» dans votre description de votre set pour Practice. Qu’est-ce que vous entendez par rythme de l’esprit et qu’est-ce qui vous intéresse de cette notion?

Je pense à la méditation et à la fréquence à laquelle notre cerveau nous fournit du nouveau contenu auquel réfléchir. Il y a un rythme à tout cela: il peut être saccadé et brisé, rapide ou lent, mais il n’en reste pas moins que nos pensées ont un rythme interne qui dicte les échanges de notre esprit avec notre corps. La méditation essaie généralement d’empêcher ces interpellations mentales de pénétrer dans la conscience. En voyant le son comme la technologie mentale première d’une séance de méditation sonore, j’essaie d’interagir avec les rythmes de l’esprit par le biais de la musique, de les ralentir en travaillant avec des rythmes et des contours sonores semblables.

Y a-t-il des sons, des fréquences, des timbres ou des instruments qui sont tout particulièrement adaptés à la modulation de rythmes de l’esprit?

Je suis certain que vous pourriez passer une vie entière sur internet à lire ce qu’il y a sur le sujet, mais je ne me base pas sur une configuration ou un manuel ésotérique particuliers. Les musiques et les chants sacrés approchent également la chose; la méditation sonore et la guérison par le son sont des champs d’intérêts de plus en plus populaires. Je travaille avec les effets et les synthétiseurs que j’avais déjà à ma disposition; ce ne sont peut-être pas les « meilleurs » — je n’ai pas fait de recherche précise à ce sujet — mais je travaille à formuler des modèles sonores pour des schémas et des rythmes de pensées. Il est possible que si on se détend et et qu’on laisse notre esprit ouvert, le contenu et les contours des sons présents dans la pièce peuvent créer une structure où notre esprit peut se lover confortablement pour une période de temps.

Quel équipement préférez-vous pour vos sets de drone? Est-il semblable à ce que vous utilisez pour un set de musique dance?

Oui très semblable en ce moment. Pour ce set, j’expérimente pour la première fois avec mon MPC; c’est donc sensiblement la même installation que lorsque je joue mes sets de dance en direct : mon MPC, quelques synthétiseurs, des pédales d’effets et un mixer.

Comment vous préparez-vous à un set de drone improvisé?

J’essaie de me détendre et de commencer lentement. Ça me prend parfois un moment avant de savoir vers quoi je me dirige, mais j’ai appris que juste assez de sons et de contenu sont bien plus efficaces que d’ajouter un tas de trucs avant de savoir quelle direction je compte prendre. On relaxe, on respire et on apporte doucement des changements!

RSVP sur Facebook pour Practice #24 avec anabasine. 

Voir les commentaires

Sans commentaires (Cacher)

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'un *.
Votre adresse email ne sera pas publiée.