close

Joignez-vous à Never Apart

close

DJ Empress Cissy Low partage un mix pour soutenir les droits des travailleur-euse-s de Dollarama

Empress Cissy Low, membre du collectif Échantillons, partage un mix de DJ pour attirer l’attention sur la campagne montréalaise en faveur des droits des travailleur.e.s de Dollarama. Vous trouverez ci-dessous une déclaration et une lettre qui font la lumière sur cette situation urgente:

Certains d’entre vous ont peut-être entendu parler des travailleur-euse-s essentiels des entrepôts Dollarama de Montréal, qui se battent actuellement pour obtenir des conditions de travail sûres et équitables. Avec le récent regain d’intérêt pour le mouvement #BlackLivesMatter, rappelons que les personnes noires sont surreprésentés dans la classe ouvrière. En effet, de nombreux travailleur-euse-s qui s’expriment contre les conditions dangereuses à Dollarama sont noir.es, certains étant originaires d’Haïti, et d’autres de toute l’Afrique. La campagne des travailleur.e.s a déjà réussi à empêcher la réduction des salaires qui devait entrer en vigueur le 1er juillet, mais malheureusement, l’entreprise a l’intention de réduire les salaires dès que possible. Nous espérons qu’avec une pression soutenue, Dollarama sera obligé de se conformer aux mesures de sécurité de la COVID-19 et d’offrir des salaires équitables. Tout le monde mérite d’être protégé pendant cette pandémie et tout le monde mérite un salaire décent.

Voici une lettre ouverte signée par plus de 100 artistes de Montréal pour soutenir la campagne des travailleur.es de Dollarama. Beaucoup d’entre nous voulaient soutenir les Noirs de la classe ouvrière et ont décidé de commencer à le faire dans leur propre ville. Pour ceux d’entre vous qui veulent également agir, vous pouvez aider à faire pression sur l’entreprise en partageant les revendications des travailleur-euse-s et en les publiant sur les médias sociaux à l’aide du hashtag #Dollarama.

Les Artistes Montréalais soutiennent la campagne pour la justice des Travailleur-euse-s du Dollarama 

Lettre ouverte publiée en collaboration avec le Centre des Travailleuses et Travailleurs Immigrants 

Aujourd’hui à Montréal, les Travailleur-euse-s de première ligne chez Dollarama font campagne afin d’obtenir Justice.  

Ces Travailleur-euse-s dénoncent courageusement des conditions de travail qui ne respectent pas les mesures sanitaires, dans le contexte de la crise COVID-19.

 Alors que le personnel des entrepôts Dollarama à Montréal soulignent les risques à leur santé et la rémunération inadéquate, le personnel travaillant dans les magasins au détail, lui aussi, demande des conditions de travail plus justes. Nous, en tant qu’artistes de Montréal, appuyons la revendication de justice de ces travailleur-euse-s.

Dollarama prévoit mettre fin à une augmentation de salaire de 10%, dès que possible. L’équivalent de $1,31 de l’heure, cette hausse était donnée au personnel dans le contexte de la crise sanitaire. Notons que les profits de l’entreprise ont augmenté puisqu’elle n’a pas été contrainte de fermer ses magasins – contrairement à d’autres entreprises, le Dollarama a été reconnu comme commerce essentiel au Québec et en Ontario. Malgré une croissance des ventes impressionnante, le salaire des employé-e-s n’a pas connu le même essor que l’image de marque Dollarama. 

N’oublions pas qu’il s’agit d’une société cotée à la Bourse de Toronto. Tel qu’annoncé dans son rapport détaillant les résultats du premier trimestre, puis lors de son Assemblée Générale Annuelle, tenu le 10 Juin 2020, elle a généré des profits considérables. Il revient donc à Dollarama de payer ses employé-e-s un salaire décent, tant pour ceux et celles qui oeuvrent dans les entrepôts, que ceux et celles qui oeuvrent dans les magasins.

Au centres de distribution Dollarama, les travailleur-euse-s sont engagés à contrat par des Agence de Placement Travail. Malgré avoir été réprimandées au cours des dernières années pour des pratiques d’exploitation, ces agences continuent de cibler des nouveaux immigrant-e-s et des travailleur-euse-s sans statut légal, afin de récolter des profits. Ces gens sont traités comme des commodités qui peuvent être achetées ou vendues à des sociétés comme Dollarama. 

Plusieurs des travailleur-euse-s qui se lèvent contre ces conditions sont Noir(e)s, plusieurs viennent d’Haïti, et de plusieurs pays Africains. Il ya aussi de nombreux immigrant-e-s d’ailleurs et des Québécois de classe ouvrière. 

Notre engagement auprès du mouvement #BlackLivesMatter, nous oblige à reconnaître la réalité des employé-e-s Dollarama et d’être solidaires avec les travailleur-euse-s Noir(e)s qui ont bravement dénoncé ces injustices. 

En tant qu’artistes à Montréal, nous avons la responsabilité d’amplifier le message des employé-e-s Dollarama. Cette solidarité c’est aussi une obligation citoyenne pour nous, car il s’agit d’une compagnie Canadienne dont le siège social est à Montréal, et elle fait partie intégrante du tissu social de notre ville. 

Dans le contexte de la pandémie, les artistes d’ici ont perdu de nombreux contrats et plusieurs ont perdu leur emploi. L’incertitude économique à laquelle nous faisons face nous permets de comprendre et de ressentir la précarité vécue par tous les travailleur-euse-s, y inclus, ceux et celles du Dollarama. 

De multiples générations d’artistes Montréalais ont exprimé leur soutien pour des mouvements sociaux, elles ont soutenu des luttes communautaires avec le but de créer des villes, des sociétés et un monde plus justes. Maintenant ces artistes expriment leur soutien pour les travailleur-euse-s du Dollarama.  

Le Centre des travailleur-euse-s immigrant-e-s souligne que « dans sa hâte de faire du profit » Dollarama a complètement ignoré les risques sanitaires durant les premières semaines de la pandémie. « L’entreprise a priorisé l’argent, laissant de côté la santé et sécurité de ses travailleurs et travailleuses ».

En tant qu’artistes à Montréal, nous appuyons cette campagne visant obtenir justice pour les employés Dollarama et nous soutenons leurs 3 grandes revendications:

  1. Dollarama doit offrir des emplois stables et permanents aux travailleur-euse-s d’entrepôt, et cesser d’avoir recours au Agence de Placement Travail.
  2. Dollarama doit payer au minimum 15$ dollars par heure pour tous les employés Dollarama (entrepôt et magasins). 
  3. Dollarama doit respecter toutes les mesures de santé publique pour les milieux de travail.

Signataires intiaux :

Joey Calugay,
Centre des travailleurs et travailleuses immigrants / Immigrant Workers Centre

Stefan Christoff,
Howl! Arts

Mostafa Henaway,
Centre des travailleurs et travailleuses immigrants / Immigrant Workers Centre 

Artistes signataires 

(par ordre de signature)

  1. Raphaël Foisy-Couture // Musicien, travailleur culturel
  2. Freda Guttman // Artist, community activist.
  3. Norman Nawrocki // Author, musician, actor.
  4. Samer Najari // cinéaste.
  5. Alexandre St-Onge // musician.
  6. Darren Ell // photographer.
  7. Mary Ellen Davis // cinéaste, travailleuse culturelle, enseignante.
  8. Anna Atkinson // composer, singer-songwriter, musician (Linaire).
  9. Kimberley de Jong // dancer, choreographer and doula.
  10. Thomas Boucher // photographe, musicien, enseignant.
  11. Franklin Lopez // filmmaker.
  12. Julia E Dyck // Sound + Radio Artist + Educator. 
  13. Jessie Lauren Stein // musician.
  14. Maya Khamala // poet, journalist, novelist.
  15. Rebecca Foon // musician (Saltland).
  16. Xarah Dion // musician.
  17. Asma Khan // artist.
  18. Samuel Landry // musician (Le Berger).
  19. Ashley Fortier // Metonymy Press.
  20. Mauro Pezzente // (Casa del Popolo, Godspeed You! Black Emperor).
  21. Thanya Iyer // musician. 
  22. Ehab Lotayef // poet.
  23. Dustin Finer // musician (DF).
  24. S. Ayton // musician.
  25. Laurence Beaudoin Morin // performance artist. 
  26. Thy Anne Chu Quang // Atelier Céladon.
  27. Justin Doucet // DJ, co-host, (Échantillons)
  28. Mojeanne Sarah Behzadi // poet, art curator.
  29. Joseph Sannicandro // musician, writer, (A Closer Listen).
  30. Roozbeh Tabandeh // musician.
  31. Sarah Mangle // artist, educator.
  32. Nawar Al Rufaie // musician, Sandhill.
  33. Laurel Sprengelmeyer // artist and musician, (Little Scream).
  34. Kaitlyn Ramsden // choreographer and dance artist.
  35. Patrick Flegel // musician.
  36. Michel Mpambara // humoriste et acteur.
  37. Cecile Thompson Hannant // musician, (Cecile Believe).
  38. Ruby Kato Attwood // artist and musician, (Yamantaka // Sonic Titan).
  39. Tim Crabtree // musician, (Paper Beat Scissors).
  40. Basia Bulat // musician, vocalist.
  41. Andrew Woods // musician (Operators).
  42. Kaveh Nabatian // filmmaker and musician (Bell Orchestre).
  43. Dominique Pétrin // artist.
  44. Jules Bernier // musician. 
  45. Peter Burton // musician, cultural worker (Suoni per il Popolo).
  46. Jess Robertson // musician (LILA).
  47. Nima Esmailpour // artist, writer, curator. 
  48. Esther Bourdages // Commissaire, Grande rencontre des arts médiatiques en Gaspésie.
  49. Fenton Benjamin // lyricist, CKUT radio host.
  50. Shahab Mihandoust // filmmaker.
  51. Hanako Hoshimi-Caines // dancer and choreographer.
  52. Hannah Dorozio // actor.
  53. Alexander Moskos // musician (Drainolith).
  54. Mars Zaslav // cultural worker (Suoni per il Popolo).
  55. Kama La Mackerel // artist II writer II educator II cultural mediator.
  56. Chris Robertson // artist, print maker (La Presse du Chat Perdu).
  57. Tamara Sandor // musician.
  58. Saeed Kamjoo // musician. 
  59. Tamara Filyavich // musician, cultural workers (CKUT Radio).
  60. Marjolaine Lord // photographer, cultural worker (La Salière).
  61. Sarah Albu // voice, electronics, theatre, performance.
  62. Lucas Huang // musician (Egyptian Cotton Arkestra).
  63. Deanna Radford // writer, poet, performer.
  64. Razan AlSalah // filmmaker, professor (Concordia University).
  65. Amanda Ruiz // artist, cultural worker.
  66. David Bryant // musician (Godspeed You! Black Emperor, Set Fire to Flames, Hiss Tracts).
  67. Zoë Thomas // musician, doctor. 
  68. Kelly Nunes // musician, DJ, cultural worker. 
  69. Aidan Girt // musician (One Speed Bike, Godspeed You! Black Emperor).
  70. Hubert Gendron-Blais // musician (ce qui nous traverse).
  71. Anna Smutny // dancer, choreographer.
  72. Michael Felber // musician.
  73. Beatrice Deer // musician.
  74. L. Alexis Emelianoff // artist. 
  75. Jade Barshee // Théâtre Everest.
  76. James Goddard // musician (Egyptian Cotton Arkestra, Suoni per il Popolo).
  77. Elise Boudreau Graham // artist (Céline Bureau).
  78. Claire Abraham // musician. 
  79. Zahra Moloo // writer, filmmaker.
  80. Norman Achneepineskum // artist, musician (Buffalo Hat Singers).
  81. Duha Elmardi // writer, community activist.
  82. Avi Grenadier // DJ, radio host. 
  83. Giselle Claudia Webber // musician (Orkestar Kriminal).
  84. Vicky Mettler // musician (Kee Avil).
  85. Ariel Nasr // filmmaker. 
  86. Daniel Añez // musician. 
  87. Svetla Turnin // cultural worker (Cinema Politica). 
  88. Sarah Pagé // musician. 
  89. Léon Lo // musician (Skinny Bones).
  90. Catherine Debard // musician (Ylang Ylang).
  91. Liam O’Neill // musician (Suuns).
  92. Laura Acosta // artist. 
  93. Tanha Gomes // Art Educator, (Fondation Phi pour l’art contemporain).
  94. Nadia Moss // artist.
  95. Rawi Hage // author. 
  96. Nadine Altounji // musician. 
  97. Amir Amiri // musician. 
  98. Laura Jeffery // musician, dancer and choreographer
  99. Pietro Amato // musician (Torngat, Bell Orchestre, and The Luyas)
  100. Michael Feuerstack // musician
  101. Émilie Monnet // artistic director ONISHKA & Scène contemporaine autochtone.
  102. Markus Floats // musician.
  103. Chittakone Baccam // musician (Hazy Montagne Mystique).
  104. Malcolm Guy // filmmaker (Productions Multi-Monde).
  105. Olivia Dumas // artist, zinemaker, community activist (Prisoner Correspondence Project).
  106. Shanice Nicole // Educator | Facilitator | Writer | (Out)spoken Word Artist.
  107. Devin Brahja Waldman // musician.
  108. Peggy Hogan // Hua Li 化力.
  109. TiKA Simone // Musician.
  110. Arielle Cissy Loé // Empress (Échantillons).
  111. Adi Shulhut // Mediteranos مديترانوس.
  112. Nick Schofield // Rêves sonores, Saxsyndrum.
  113. Kandis Friesen // artist.
  114. Shahrzad Arshadi // Multidisciplinary Artist.
  115. Shaun Weadick // musician, educator. 
  116. Christeen Francis // artist, printmaker. 
  117. Adler Louis-Jean // photographer, cultural worker.
  118. John Bart Gerald // poet, artist.
  119. Julie Maas // artist.
  120. Mazen Chamseddine // artist, architect.
  121. Tahlia Stacey // artist.
  122. Mohamad Kebbewar // poet. 
  123. Mathieu Bédard // Les Martyrs de Marde.
  124. Meriem Ramoul // artist. 
  125. Farah Kashem // photographer. 
  126. Sam Shalabi // musician, composer.
  127. Tamara Vukov // filmmaker.
  128. Jessica Potenza // artist.
  129. Stef Schneider // musician. 
  130. Odile Myrtil // DJ.
  131. Jacob Wren // author. 
  132. Bonbon Kojak // DJ.
  133. Jordan Arseneault // artist. 
  134. Martin Akwiranoron Loft // Indigenous artist.
  135. Feroz Mehdi // writer, community activist.
  136. Pierre Kwenders // Musician

Voir les commentaires

Sans commentaires (Cacher)

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'un *.
Votre adresse email ne sera pas publiée.