close

Joignez-vous à Never Apart

close

Façonner le passé: Missing Black Technofossil Here

Location

En Ligne

Billets / RSVP

Gratuit
Get Tickets
RSVP sur Facebook

Catégories d’événements


Futurs afro-autochtones – Réflexions sur le passé, le présent et l’avenir (post-)colonial présenté par l’Institut Goethe Montréal en collaboration avec Never Apart.

L’artiste canadien multidisciplinaire Quentin VerCetty vous invite à le suivre dans une visite virtuelle du centre-ville de Mobtreal, qui vise à réimaginer les monuments de la ville en mettant en valeur des biographies noires négligées. La visite virtuelle sera suivie d’un petit atelier de réflexion en ligne, invitant les participants à réfléchir et à spéculer avec l’artiste sur le passé, le présent et l’avenir des monuments et la représentation des personnes noires dans l’espace public.

Missing Black Technofossil Here est une intervention et une conversation dans et sur l’espace public proposée par l’artiste canadien multidisciplinaire et boursier du Monument Lab, Quentin VerCetty. — Cet événement fait partie du projet en cours Shaping the Past, un programme d’échange transnational qui réunit des artistes, des militant.e.s et travailleurs.ses dans un dialogue visant à mettre en lumière les interventions de mémoire critique en cours dans l’espace public Amérique du Nord et en Allemagne.

Avec le lancement du site web interactif du projet et une instruction de l’artiste, les participant.e.s et les parties intéressées sont invités à effectuer et à vivre eux-mêmes et sur place la visite interactive par la suite en utilisant leurs propres appareils mobiles techniques (smartphones ou tablettes)!

➤ Inscrivez-vous ici

À propos du projet

Missing Black Technofossil Here se penche sur les souvenirs et les récits absents, effacés et pas encore racontés de Canadiens d’origine africaine Noire dont les histoires et les données ne sont pas visibles dans l’espace public et les monuments publics de Montréal. Le projet encouragera les participant.e.s à s’intéresser aux concepts de l’afrofuturisme par le biais de la réalité augmentée.

Quentin VerCetty utilise la réalité augmentée, l’art numérique et l’impression en 3D pour répondre à la notion de Tania Inniss selon laquelle « l’absence de représentation des Noir.es dans l’art » est un effacement et pour remédier à l’absence de monuments aux corps noirs à Toronto et dans le paysage canadien. Le projet exposera des œuvres de monuments imaginaires et numériques de leaders Noir.es canadiens locaux, passés et présents, dans des espaces communautaires futuristes. Le projet animera des ateliers et discussions qui inciteront les membres de la communauté à sensibiliser à la question de l’effacement. Ainsi, les monuments sont des technofossiles afrofuturistes et représentent un exemple de la sankofanologie, c’est-à-dire qu’ils relient le passé, le présent et le futur par leur existence. Sans représentation, les Noir.es sont privés de validation, de valorisation et de connexion entre eux et avec les autres.

Le travail de Quentin VerCetty s’inscrit également dans le cadre des récents débats sur le changement de nom du « Mohrenrondell » dans le parc de Sanssouci à Potsdam, en Allemagne, et sur le déplacement des monuments confédérées et coloniales de la diaspora Noire dans le monde entier.

Façonner le passé

Un partenariat entre le Goethe-Institut, le Monument Lab et le Centre fédéral pour l’éducation politique (Bundeszentrale für politische Bildung/bpb), Façonner le passé réunit des travailleurs de la mémoire du Canada, du Mexique, des États-Unis et de l’Allemagne qui ont expérimenté de nouvelles approches pour façonner le passé dans leur propre contexte local. Plus d’informations ici.

Tiohtià:ke, communément appelée Montréal, est historiquement connue comme un lieu de rassemblement pour de nombreuses Premières nations. Cependant, les monuments et les noms de rues de la ville reflètent principalement la colonisation française et britannique de la ville – la représentation des Noir.es et des Autochtones est absente du paysage urbain.Ce projet se concentre sur des biographies négligées de Noir.es et d’Autochtones de Montréal et imagine, par le biais de la guérison, du travail sur le rêve et de la construction d’un monde imaginatif, des avenirs urbains possibles pour les Noir.es et les Autochtones de la ville.

Afro-Indigenous Futures – Reflections on (post-)colonial pasts, presents and futures—presented by Goethe Institut Montréal, in collaboration with Never Apart.

The multidisciplinary Canadian artist Quentin VerCetty invites you to follow him on a virtual walking tour in Downtown Montréal, in which the city’s monuments are to be reimagined by highlighting neglected Black biographies. This will be followed by a small online reflection workshop, inviting participants to speculate with the artist on the past, present and future of monuments and the representation of Black people in public space.

Missing Black Technofossil Here is a public space intervention and conversation proposed by multidisciplinary Canadian artist and Monument Lab fellow Quentin VerCetty.

With the launch of the project’s interactive website and a tutorial by the artist, participants and interested parties are invited to go out and experience the interactive self-guided tour themselves using their own technical mobile devices (smartphones or tablets)!

➤ Register here

About the Project

Missing Black Technofossils Here looks at absent, erased and not yet told memories and narratives of Black African Canadians whose stories and data are not available for public view and in the landscapes of Montreal. The project will encourage users to engage with concepts of Afrofuturism through Augmented Reality.

uses augmented reality, digital 3D-art and -printing to address Tania Inniss’ notion that “the absence of Black representation in art” is erasure. Intervening their nonappearance, the artist’s multi-layered process combining research, computer-generated and -haptic-modelling aims to create digital imagery as well as sculptural works that ultimately embody within the city-scape Black Canadian community leaders. As memorials of representation these works are meant to be understood as Afrofuturistic technofossils functioning as an example of sankofanology, connecting the past, present, and future through its existence. Quentin’s work also intersects with the recent debates of the renaming of the so-called “Mohrenrondell” in Sanssouci Park in Potsdam, Germany, and to the removal of confederate and colonial figures across the Black diaspora globally.

Shaping the Past

Shaping the Past is a partnership of the Goethe-Institut North America, Monument Lab, and the Bundeszentrale für politische Bildung (Federal Agency for Civic Education). The project connects to the activist and artistic work of local, national, and transnational movements as a reflection of memory culture and discusses new perspectives on forms of memory. More information here.

Tiohtià:ke, commonly known as Montréal is historically known as a gathering place for many First Nations. However, the city’s monuments and street names, reflect mainly the French and British colonization of the city – Black and Indigenous representation is missing in the cityscape.This project focuses on overlooked Black and Indigenous Montréal biographies and imagines, through healing, dream work and by means of imaginative world building, possible urban Black Indigenous Futures for the city.

More about the Goethe Institut Montréal

Voir les commentaires

Sans commentaires (Cacher)

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'un *.
Votre adresse email ne sera pas publiée.