close

Joignez-vous à Never Apart

close

The Hairs, The Hats and Aunt Fancie

Artistes de l’exposition

Ashley Scott

Catégories d’exposition

Des cheveux, des chapeaux, une tante, de la fibre de verre, du métal, du fil de pêche et de la peinture ! C’est quoi tout ça ? C’est coloré, c’est opulent, c’est féminin, c’est doux et sinon, c’est rugueux, piquant, tranchant.
Et c’est politique.

Inspirée par l’histoire de sa famille, Ashley Scott utilise des coiffures et des coiffes féminines pour parcourir l’histoire des femmes de sa famille, l’histoire de l’esclavage, du racisme et du mouvement de défense de l’égalité des droits.

La recherche de l’évidence noire dans un monde blanc raciste, des règles et des lois blanches, la discrimination et la disparité sociale de l’intérieur et de l’extérieur.

Ses ancêtres ont quitté la Côte-d’Or en Afrique de l’Ouest et ont atteint l’Amérique en tant qu’esclaves rebaptisés Green. La tradition africaine du tressage des cheveux est devenue un instrument de survie: les femmes tissaient du grain dans leurs cheveux avant la traversée océanique pour éviter la famine ; plus tard en Amérique, les esclaves tissaient dans leurs cheveux des messages secrets et des cartes pour s’échapper de leur captivité.

Mis à part la Grande Migration, Tante Fancie a déménagé de l’Alabama à Chicago, a été très active au sein du mouvement des droits civiques et a ouvert son propre magasin de chapeaux sur mesure. Elle a été la première femme émancipée de la famille Green à puiser sa créativité et son autorité dans l’histoire de sa propre famille.

Les œuvres d’Ashley révèlent la tension interne entre l’identité noire et le désir essentiel de liberté d’un côté et l’adaptation sociale jusqu’à la copie des idéaux blancs de l’autre. Ce conflit particulièrement tendu a inspiré le choix des matériaux et des couleurs. Enfin Tante Fancie, la source de tout, la première inspiration, la première créatrice, la première militante des droits civiques dans la famille, la première femme vraiment libre, la belle endimanchée d’Ashley.

Ashley Scott est une artiste américaine qui vit et travaille à Berlin. La base de sa pratique est fondée sur son propre développement dans un contexte social et aborde la perte, le rejet, l’identité de la femme noire, ainsi que la libération des structures coloniales et des ressentiments racistes. L’œuvre de Mme Scott explore l’histoire complexe de l’identité, de l’oppression et de la libération de la diaspora africaine à travers le passé et les expériences de sa famille. Son choix de matériaux comme les fibres brutes, le coton brûlé, divers plastiques et du fer de couleurs vives repose, d’une part, sur l’histoire de l’esclavage et de l’oppression et, de l’autre, sur la lutte, l’espoir et la confiance.

Voir les commentaires

Sans commentaires (Cacher)

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'un *.
Votre adresse email ne sera pas publiée.