close

Joignez-vous à Never Apart

close

L’acupunctrice et DJ Bam Truong explique comment la musique et la médecine sont liées

Écrit par

Leticia Trandafir
août 20th, 2020

Catégories


Si vous avez déjà assisté à une des soirées NVA durant laquelle Bamboo Hermann s’est produite, vous connaissez bien la magie de ses sets envoûtants. Mais plus récemment, Bam se consacre à une autre vocation: l’acupuncture. A priori, ces deux disciplines peuvent sembler sans lien, mais comme nous le verrons, elles se conjuguent en une pratique de guérison centrée sur le corps. Nous nous sommes entretenus avec Bam pour en savoir plus sur son nouveau projet, Bam Truong Accupuncture.

Tu as travaillé comme architecte et tu t’es produite comme DJ dans les scènes queer londonienne et montréalaise.Tu as maintenant complété des formations d’acupuncture et de massothérapie. Comment ces différentes pratiques se renforcent-elles?

Je dirais qu’il y a un fil conducteur entre le DJing, la massothérapie et l’acupuncture, celui de procurer un sentiment de bien-être tout en étant pleinement immergé dans l’instant présent et dans son corps. L’architecture rejoint moins la musique et les thérapies physiques dans la mesure où elle a une manière et une échelle différentes de projeter nos intentions dans le temps et l’espace (être architecte découle plutôt d’un choix de carrière douteux au secondaire…).

Quand j’étais plus jeune, je voyais les raves comme un espace social utopique qui transcenderait l’espace, le temps et les clivages sociaux, un état idéal que j’ai toujours aspiré à atteindre d’une manière ou d’une autre dans mon travail. L’immédiateté de la communication et l’échange d’énergies par la danse et la musique en tant que DJ sont une chose que j’ai également constatée par la suite dans l’immédiateté du travail avec le corps et le sens du toucher en massothérapie et en acupuncture. J’aime croire que je fais le même métier : je libérais le corps et les émotions des gens avec des boutons et des haut-parleurs et maintenant je le fais en insérant des aiguilles dans leur derme!

Il est intéressant de souligner que le mot « médecine » en ancien chinois est dérivé du mot « musique », soit par l’idéogramme de « plantes » ajouté à celui de la « musique » pour devenir « médecine ». Ainsi, les anciens Chinois reconnaissaient le pouvoir de guérison de la musique et son effet bénéfique sur l’esprit et le corps.

Parlez-nous de Bam Truong Acupuncture et de la manière dont s’est déroulé le processus de démarrage de votre propre entreprise?

J’ai grandi dans un environnement d’acupuncture et de médecine traditionnelle chinoise. Mon père, qui est lui-même acupuncteur, a fondé notre clinique familiale à son arrivée au Canada il y a plus de trente ans. J’habitais en haut de la clinique et j’aidais mon père pendant les vacances, etc. L’histoire typique de l’entreprise familiale d’immigrants. Plus jeune, je n’envisageais pas l’acupuncture comme choix de carrière parce que je voulais être actrice ou faire quelque chose de créatif.

En vieillissant, j’ai commencé à rechercher un meilleur équilibre dans ma vie et j’ai redécouvert la sagesse et le savoir de cette médecine ancienne et j’ai compris qu’elle pouvait devenir une bouée de sauvetage pour une vie plus saine et plus heureuse, pas seulement pour moi, mais également pour d’autres. Je ressentais également le besoin de m’enraciner à nouveau dans la culture chinoise et de renouer avec mes ancêtres. J’ai donc décidé de faire une formation au collège Rosemont quand je suis revenue à Montréal il y a 3 ans. Me voilà aujourd’hui responsable de l’entreprise familiale avec ma sœur Valérie Truong, qui pratique l’acupuncture depuis plus de 20 ans.

Pouvez-vous décrire les différents types de services offerts chez Bam Truong Acupuncture?

Nous offrons des massages et des traitements d’acupuncture. Nous offrons des massages de détente pour calmer le système nerveux et évacuer le stress, ainsi que des massages thérapeutiques pour libérer les tensions myofasciales et prévenir les douleurs chroniques. J’utilise des techniques issues du massage suédois, du massage thaïlandais à l’huile et du Tui Na (une thérapie manuelle traditionnelle chinoise).

Pour ce qui est de l’acupuncture, nous pouvons alléger les symptômes de troubles divers, qu’il s’agisse de problèmes et de douleurs musculo-squelettiques, de troubles internes tels que des problèmes digestifs, de fertilité, urogénitaux ou de problèmes liés à des émotions comme les migraines, l’insomnie, l’anxiété, la dépression, etc. En plus des aiguilles, nous utilisons une gamme de techniques telles que le Gua Sha (tribo-effleurage), les ventouses, l’électro-stimulation, les saignées, le Tui Na et la moxibustion, qui est l’application de chaleur par la combustion d’armoise, une herbe chinoise.

Quelle est la philosophie sous-jacente à votre pratique de l’acupuncture et de la massothérapie? Votre identité queer joue-t-elle un rôle?

Je crois que je cherche seulement à soulager la douleur physique et à aider mes clients à trouver un équilibre tant physique qu’émotionnel. La notion de queerness entre en jeu par le fait que je sois queer, donc ma vision des choses sera toujours une vision queer, en particulier en comprenant que rien ne se passe dans un binaire fixe. À la base, la médecine chinoise est une forme de savoir non binaire puisqu’on y trouve la théorie du Yin Yang, qui conçoit le monde comme une interaction dynamique constante entre 2 pôles qui crée une infinité de possibilités au sein de ce spectre. Être queer m’a également fait prendre conscience de l’importance de créer un espace pour tous et toutes et de traiter chaque personne avec le même soin et la même attention.

À quoi peuvent s’attendre les personnes qui n’ont jamais essayé l’acupuncture?

Plusieurs personnes ont une certaine appréhension des aiguilles. Les aiguilles sont en fait très fines (d’une épaisseur d’environ un quart de millimètre) et ne provoquent généralement aucune douleur, à l’exception d’un bref petit pincement lorsque l’aiguille traverse la peau. Une fois dans le derme, l’aiguille peut susciter différentes sensations allant du léger picotement à un effet de chaleur, en passant par la sensation d’une énergie qui circule des points d’acupuncture vers d’autres parties du corps. La plupart des gens sortent d’une séance d’acupuncture détendus, recentrés et plus en phase avec leur corps.

Vous avez une magnifique citation de Lao Tzu sur votre site web : « La seule façon d’accomplir est d’être. » Quelle en est la signification et pouvez-vous nous en parler?

J’adore comment cette citation illustre tout à fait le fil conducteur entre la musique, la danse et le travail corporel dont je parlais plus tôt; l’idée que l’esprit et le corps ne font qu’un et que pour être opérationnel et réussir à se manifester dans le monde, il faut prendre soin de son interface avec celui-ci, c’est-à-dire le cœur, l’esprit et le corps. La musique, la danse et la thérapie sont pour moi des façons différentes d’atteindre la synchronicité entre le fait d’être  et celui d’accomplir.

Pourquoi est-il si important de combiner le bien-être physique au bien-être spirituel?

Dans la médecine traditionnelle chinoise, la santé physique, émotionnelle et spirituelle forme un tout interdépendant. Si un aspect est affecté ou déséquilibré, les autres en souffriront inévitablement. Dans cette optique, lorsque nous travaillons le corps, nous travaillons simultanément sur notre bien-être émotionnel et spirituel. Dans le taoïsme, on parle de Ming en matière de médecine traditionnelle chinoise, ce qui peut être traduit par « destin » ou « mandat céleste ». C’est l’idée que chaque être a un but céleste à atteindre sur terre au cours de sa vie. Le but ultime de la médecine chinoise est d’aider les gens à s’harmoniser avec leur Ming en éliminant les troubles physiques, émotionnels et spirituels qui pourraient entraver la réalisation de leur « destin ».

Que seraient les trois principaux conseils bien-être et santé que vous avez appris au cours de votre formation et de votre pratique?

Je mentionnerais des petites choses que j’ai apprises et que je trouve utiles pour moi !…

1 — Pratiquez une sorte d’exercice de respiration, comme le Qi Gong, le Tai Chi, le yoga, la méditation ou simplement essayez de respirer activement en marchant. La respiration est un outil très puissant, elle offre un accès direct et instantané à notre centre émotionnel, ce qui nous permet ensuite de régulariser nos blocages émotionnels.

2 — Chaque matin, massez l’arrière de votre tête et de votre cou (à la base de crâne où les tendons et les muscles du cou se rejoignent). J’utilise une petite pierre de Gua Sha en jade pour racler et masser cette zone pleine de nerfs et de vaisseaux sanguins. J’ai souvent la tête lourde au réveil et masser cette région en descendant jusqu’au cou et aux épaules m’aide vraiment à me sentir plus alerte et prête à commencer la journée. J’aime également masser mes oreilles le matin pour faire circuler plus de sang vers la tête.

3 — Buvez de l’eau et faites des siestes quand vous en ressentez le besoin!

Voir les commentaires

Sans commentaires (Cacher)

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'un *.
Votre adresse email ne sera pas publiée.