close

Joignez-vous à Never Apart

close

Vernissage Expositions Printemps

Location

Never Apart
7049 Rue St–Urbain
Montreal, QC H2S 3S4

Billets / RSVP

Free
RSVP sur Facebook

Catégories d’événements


La nouvelle saison à Never Apart apporte le renouveau et des réflexions sur notre environnement en mutation, les systèmes socio-technologiques qui nous entourent et une célébration des corps et de la fantaisie.

Joignez-vous à nous pour le vernissage de notre programmation printanière, nous lançons 4 nouvelles expositions par Kacy Johnson, Evergon, Véronique Ménard et Janina Anderson.

Entrée gratuite. Musique par Sies Marlan.

EXPOSITIONS PRINTEMPS 2018

Du 19 avril au 30 juin.

Kacy Johnson— «Female»
Gallery A

«Female», une collection de portraits et d’enregistrements sonores venant de femmes de partout à travers le monde, vise à comprendre l’identité féminine en recherchant des vérités collectives dans le volume et un individualisme inébranlable à même la mosaïque.

Le choix de présenter ces femmes sans dévoiler leur visage représente l’effort d’évoquer ce qui ne peut être vu, de manière suggestive. Créer une expérience qui est à la fois intime et anonyme. Sans visage pour établir un point central d’expression, l’artiste force le spectateur à créer sa propre histoire au sujet de chacune de ces femmes, lui permettant de réfléchir à son jugement, son objectivation et ses partis pris.

Ces femmes anonymes trouvent un équilibre entre la vulnérabilité et l’autonomisation, déclarant leur identité en dévoilant ce qui est infiniment plus intime qu’un visage, soit une part d’elles qu’elles-mêmes ne peuvent pas voir au quotidien.

Janina Anderson — «Cut-Outs»
Galeries B + C

Cut-Outs est une installation de collage tridimensionnelle qui examine la façon dont les images expriment les valeurs sociales, politiques et culturelles de la personne qui les crée et les diffuse. Cette oeuvre explore la manière dont le collage peut permettre de souligner ces constructions, la manière dont les messages changent lorsque le contexte est dépouillé et quels sont les sens qui s’entêtent à y demeurer.

Véronique Ménard — «[DES]Équilibres»
Théâtre + Vitrine + Galerie Suppérieure D

À travers l’étude du comportement des objets et l’analyse des rapports humains à l’objet poétique accidenté, cette recherche-création en arts numériques porte sur les limites et capacités d’adaptation des êtres vivants et systèmes artificiels aux événements accidentels dans l’expérience esthétique en questionnant les transformations comportementales émergentes.

Evergon — «The Ramboys: A Bookless Novel (1995)»
Galeries Supérieures A + B + C

The Ramboys: A Bookless Novel (1995) raconte l’histoire fictive d’une culture volage de garçons aux accents mythiques et mystiques. Tel ce roman de Baudelaire, on n’y trouve pas réellement de fil conducteur, mais plutôt une série de vignettes vaguement reliées: Les garçons rebelles nécessitant d’être guidés, Ramba Mama, une ancienne Hécate d’un temps révolu, devient la déesse de la sagesse, incarnée par la mère d’Evergon, Margaret.
Evergon adorait l’atmosphère carnavalesque des séances photo et aimait beaucoup travailler avec des produits Polaroid. Je l’imagine, je l’ai!

 

Voir les commentaires

Sans commentaires (Cacher)

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'un *.
Votre adresse email ne sera pas publiée.