close

Joignez-vous à Never Apart

close

Baladodiffusion NVA: Huilly Huile

Nous accueillons Huilly Huile pour un DJ mix spécial inspiré par l’isolement et l’incertitude des temps actuels, et qu’il souhaite dédier à la cause des migrant(e)s en grève de la faim au Centre de prévention de l’immigration de Laval.

Huilly Huile devait être le DJ de notre vernissage du printemps, mais étant donné la crise actuelle de la COVID-19, nous avons dû repousser notre rassemblement saisonnier à une date ultérieure (encore inconnue), quand il sera sécuritaire d’ouvrir à nouveau notre centre. Nous l’avons donc invité à faire plutôt un mix que nous pouvons partager avec vous.

Huilly Huile est un DJ et animateur d’émission de radio rwando-canadien basé à Montréal. Ses sets éclectiques présentent un large éventail de musiques de club et de rythmes africains, et il fait sans cesse découvrir de nouveaux sons et de fournir des morceaux classiques pour les pistes de danse. Il a joué dans des événements locaux comme Moonshine, Palma Disco et Festival Chromatic, mais il est également très actif en Afrique de l’Est. Il a fait partie de la programmation du festival ougandais Nyege Nyege et, plus récemment, il a joué un set d’ouverture très bien accueilli au Boiler Room de Nairobi.

Lorsqu’il n’est pas DJ, il co-anime Échantillons, une émission de radio en langue française sur les esthétiques africaines dans la musique, offrant autant une écoute critique, qu’un commentaire culturel et politique. Il est également producteur et animateur de Santuri Signal, un podcast sur la musique d’Afrique de l’Est qui donne la parole aux artistes qui façonnent des sons innovants et alternatifs dans la région.

Pour ce mix, Huilly Huile troque son afro-éclectisme habituel pour des sons électroniques plus abrasifs, canalisant une partie de la lourdeur que beaucoup ressentent en cette période de crise. Inspiré par l’isolement et l’incertitude quant à l’avenir de la classe ouvrière et des communautés marginalisées dans le monde, ce disque est une tentative de rassembler l’énergie nécessaire pour sortir de l’apathie.

À propos de la grève de la faim des migrant(e)s

Des migrant(e)s détenu(e)s au Centre de Prévention de l’immigration de Laval ont lancé une grève de la faim illimitée pour exiger leur libération face à la pandémie de la COVID-19.

Environ 30 hommes sont présentement détenus dans l’aile masculine du centre de détention. Les dix grévistes de la faim refusent tout repas, malgré des pressions de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) qui les pousse à cesser cette grève. Comme d’autres détenu(e)s au Canada et à travers le monde, les grévistes demandent d’être libérés pour leur propre sécurité.

Vous pouvez en apprendre plus ici.

Voir les commentaires

Sans commentaires (Cacher)

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'un *.
Votre adresse email ne sera pas publiée.