close

Joignez-vous à Never Apart

close

Terre Thaemlitz: Le monde entier est une scène : La tyrannie sans fin des performances en direct à l’ère de l’audio numérique

Location

Online

Catégories d’événements

Never Apart invite Terre Thaemlitz à discuter de la performance à l’ère de l’audio numérique dans une conférence en ligne gratuite.

À PROPOS DE LA CONFÉRENCE :

« En musique, comme dans le reste de l’économie, la logique de la succession des codes musicaux est parallèle à la logique de la création de valeur ».

– Jacques Attali, Le bruit (1985)

L’une des principales réponses de l’industrie musicale à COVID-19 a été la promotion de flux de vie et de concerts virtuels – du mainstream à l’underground. Ce repli sur les événements virtuels démontre l’emprise que le spectacle vivant et la performance en direct continuent d’avoir sur la production et la réception audio numérique. Il y a une absence assourdissante d’autres stratégies, malgré plus d’un siècle de producteur·ices travaillant avec le collage sonore, l’échantillonnage et la synthèse numérique en opposition aux notions conventionnelles de musicalité, d’auteur·e, d’originalité, de créativité, d’improvisation et de performance en direct.

Cette discussion examinera comment nous sommes arrivé·es à une époque où la production audio numérique domine presque tous les domaines audio, alors que les outils de production s’adressent presque exclusivement à la performance en direct et à la synthèse en temps réel (Max/MSP, Ableton, etc.). Ayant été impliqué dans les scènes de musique queer ambient et dance depuis les années 1980, Thaemlitz apporte un éclairage sur la manière dont les procès intentés aux États-Unis contre l’échantillonnage dans le hip-hop durant ces années ont forcé une génération de producteurs de musique électronique axés sur les « copies » à réinvestir dans les notions traditionnelles d’auteur·e et d’originalité artistique. Thaemlitz soutient que ces notions conservatrices d’«expression de soi» étaient culturellement liées à une prolifération simultanée de politiques identitaires essentialistes (queer, trans et autres), et se sont malheureusement cristallisées dans les pratiques de CopyLeft qui ont continué à utiliser un concept fondamental d’auteur·e comme point de départ pour répondre de manière critique aux droits d’auteur·e. Il en résulte que les producteur·ices d’aujourd’hui continuent à dépendre économiquement du spectacle en direct (ou de son simulacre en ligne), dans un avenir que beaucoup imaginaient jadis comme pouvant être libéré de la scène, tant dans la pratique que dans la métaphore.

Avertissement: Le nihilisme, l’anti-spiritualisme et le désintérêt critique de Thaemlitz pour les divertissements basés sur le plaisir ne sont pas toujours bien accueillis au Canada!

À PROPOS DE TERRE :

Terre Thaemlitz (1968) est un producteur·ice multimédia primé, écrivaine, oratrice, éducatrice, remixeur audio, DJ et propriétaire du label de disques Comatonse Recordings. Son travail combine un regard critique sur les politiques identitaires—y compris le genre, la sexualité, la classe, la linguistique, l’ethnicité et la race—avec une analyse socio-économique continue de la production médiatique commerciale. Il a publié plus de 20 albums en solo, ainsi que de nombreux singles et vidéos de 12 pouces. Elle a été l’une des artistes vedettes de la Documenta 14. Ses écrits sur la musique et la culture ont été publiés au niveau international dans un certain nombre de livres, de revues universitaires et de magazines. En tant que conférencière et éducatrice sur les questions du transgendérisme non essentialiste et du queerness, Thaemlitz a donné des conférences et participé à des tables rondes dans toute l’Europe et au Japon. Depuis janvier 2001, elle réside au Japon.

(NDLR: L’alternance des genres dans le texte est voulu, et a été rédigé ainsi par Terre Thaemlitz)

http://comatonse.com/

Voir les commentaires

Sans commentaires (Cacher)

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués d'un *.
Votre adresse email ne sera pas publiée.